Menu

Essayer des applications sans prendre de risques

Vous pensiez installer une application inoffensive… Vous voici maintenant aux prises avec d’improbables barres d’outils et divers logiciels non sollicités. Pour éviter cette mésaventure, lancez vos nouveaux programmes dans un espace sécurisé.

illustration-sandbox

Équipez votre ordinateur d’un bac à sable

Sauf à n’employer que des programmes archiconnus, tester une nouvelle application réserve parfois de drôles de surprises.

La bonne parade consiste à exécuter les logiciels dont l’origine n’est pas sûre dans un environnement appelé bac à sable.

Cela limite les interactions avec le reste de la configuration. Téléchargez la version gratuite de Sandboxie. Faites un clic droit sur l’icône de l’application et activez la commande DefaultBox, Exécuter un programme.

Testez une application en toute quiétude

Vous pouvez recourir à Sandboxie pour essayer des logiciels déjà en place ou des applications portables ne nécessitant pas d’installation. Cliquez sur le bouton Naviguer et désignez l’exécutable du programme puis Validez. Un filet jaune, autour de la fenêtre du logiciel, indique qu’il fonctionne en mode sécurisé.

Exécutez des extensions ou chargez des pages Web en évitant le danger

Grâce à Sandboxie, surfer sans mettre son PC en péril, c’est possible. Effectuez un clic droit sur l’icône de l’application et validez la commande Exécuter le navigateur Web.

Une session sécurisée du navigateur Internet par défaut s’ouvre alors sur l’écran. Ni les sites que vous consultez ni les extensions que vous récupérez ici et là ne sont plus susceptibles d’endommager ou de corrompre Windows et vos fichiers.

Installez une machine virtuelle

Si vous aimez expérimenter les applications les plus improbables, le mieux est de dédier un ordinateur à cette tâche ou, à défaut, d’implanter une émulation au cœur de Windows.

Ce « PC dans le PC » vous servira à faire tourner des programmes sans exposer le reste de la configuration.

Allez sur le site de VirtualBox, créez une machine virtuelle et installez-y une version de Windows dont vous possédez la licence.