Identifier l’origine des plantages de Windows et déchiffrez-les

L’utilitaire système WhoCrashed analyse le contenu des fichiers d’erreurs créés par Windows après un bug ou un plantage. Il constitue un bon moyen d’en connaître les causes afin d’y remédier.

WhoCrashed accède aux fichiers d’erreurs engendrés par Windows et vous en explique le contenu.

illustration-crash

L’outil est compatible avec les diverses versions de Windows depuis Windows XP jusqu’à Windows 10. Il est gratuit, mais une version professionnelle apporte quelques fonctionnalités supplémentaires.

Installez l’utilitaire WhoCrashed sur votre ordinateur

Rendez-vous sur le site du développeur de WhoCrashed. Téléchargez l’outil, lancez WhoCrashed et cliquez sur Analyze. Déroulez le menu Report, vérifiez que la mention Crash Dumps Are Enabled On Your Computer figure dans le paragraphe Crash Dump Analysis.

Vérifiez que Windows génère bien des fichiers d’erreurs

Pour cela, ouvrez le Panneau de configuration. Choisissez Système, Paramètres système avancés dans le menu latéral, puis le bouton Paramètres de la section Démarrage et récupération. Dans la rubrique Défaillance du système, assurez-vous que Écrire un événement dans le journal système est coché et réglez le menu déroulant suivant sur Image mémoire du noyau.

Prenez connaissance des rapports d’erreurs

Les fichiers générés après plantage par Windows sont difficiles à interpréter. WhoCrashed en décrypte le contenu afin de proposer des rapports aussi clairs que possible. Ceux-ci apparaissent dans la section Crash Dump Analysis de l’onglet Report. Ils indiquent l’heure du plantage, le logiciel ou le module responsable, le code d’erreur interne et une description de l’incident

Venez à bout de vos problèmes Windows

Si le pilote d’un périphérique est à l’origine du plantage, récupérez sa version la plus récente sur le site du constructeur et effectuez la mise à jour. Pour avoir une réponse à votre souci, consultez aussi la page d’aide du site Web de WhoCrashed.

Si rien n’y fait, contactez les services techniques de Microsoft en précisant le code d’erreur (Bugcheck Code).