Organisation des espaces disques sous Windows

Lorsqu’on achète un ordinateur, on se rend compte que le constructeur a pris soin d’organiser l’espace de stockage selon son bon vouloir, mais il arrive que l’on ait d’autres besoins. Voici comment organiser et personnaliser votre disque dur.

illustration-disque-dur

De très nombreux ordinateurs sont vendus avec une seule et unique partition. Une partition est une partie du disque dur indiquée comme un disque séparé au sein de l’explorateur de Windows. Or, sans changer de disque, il est possible de le diviser en plusieurs parties afin de mieux organiser vos données.

L’avantage de partitionner votre disque dur est de pouvoir mettre à l’abri certaines données de toutes attaques de virus ou d’une réinitialisation de l’ordinateur.

Ainsi, si vous devez revenir à une nouvelle version de Windows, seule la partition principale est reconfigurée tandis que les fichiers enregistrés sur les autres partitions restent en l’état.

Enfin, vous pourriez aussi avoir besoin d’installer d’autres systèmes d’exploitation sur l’ordinateur et donc, à ce titre, avoir besoin d’autres partitions pour ce faire.

Le partitionnement d’un disque dur est tout à fait faisable directement avec les outils intégrés sous Windows 10, mais il existe aussi un logiciel téléchargeable gratuitement sur Internet qui peut rendre le même type de service. Voici comment utiliser ces deux méthodes.

La gestion des disques

Commençons par utiliser les outils intégrés au sein de Windows 10 pour organiser l’espace disque et créer des partitions sur le disque dur de l’ordinateur.

À l’aide du bouton droit de la souris, cliquez sur le menu Démarrer, tout en bas à gauche de l’écran. Ensuite, sélectionnez la fonction Gestion du disque. Une fenêtre s’ouvre alors présentant le
disque dur du PC.

Pour cet exemple, notre ordinateur de test dispose d’une seule et unique partition qui propose un espace d’un peu plus de 930 Go. Nous souhaitons créer une autre partition de 300 Go environ pour y sauvegarder nos données.

Pour ce faire, sélectionnez la partition du disque dur que vous souhaitez diviser. Dans notre cas, il n’y a pas le choix : nous cliquons sur le disque 0 puis sur Windows (C:). Ensuite, à l’aide du clic droit de la souris, ouvrez le menu contextuel et choisissez la fonction Réduire le volume.

Réduisez le volume

Après avoir cliqué sur la fonction Réduire le volume, une fenêtre s’ouvre présentant différentes données. Celles-ci concernent les tailles des espaces exprimées en Méga octets.

La première ligne présente l’espace totalement disponible sur le disque dur. Ensuite, il y a l’espace de réduction disponible puis la quantité d’espace à réduire et, par voie de conséquence, la taille totale après la réduction.

Si vous souhaitez créer une seconde partition de 300 Go environ, il faut alors que vous saisissiez la valeur 300 000 au niveau de la ligne Quantité d’espace à réduire. Ensuite, cliquez simplement sur le bouton Réduire dans la fenêtre.

Dans notre exemple, nous avons entré la valeur 300 000 ce qui donne un espace final de 292,97 Go.

Si vous souhaitez réellement avoir au moins les 300 Go, il faut donc saisir une valeur légèrement plus importante. L’espace en question est intitulé Non alloué et peut être hachuré au sein du
tableau de la gestion des disques.

Suivez l’assistant

Un espace non alloué n’est pas visible par le système d’exploitation et ne peut absolument pas être exploité comme un espace de stockage en l’état actuel.

Aussi, maintenant, il faut cliquer sur cette partition à l’aide du bouton droit de la souris pour s’ouvrir différentes possibilités. On peut consulter les propriétés de cette partition ou, et c’est justement ce qui nous intéresse, créer un nouveau volume. Pour ce faire, sélectionnez la fonction Nouveau volume simple…

Un assistant vous guide ensuite dans les étapes de cette création. Sur la page d’accueil de l’assistant, cliquez simplement sur le bouton Suivant >. Sur la page suivante, spécifiez la taille du volume souhaité. Par défaut, l’assistant reprend les informations que vous avez saisies précédemment, donc, dans notre cas, on retrouve le chiffre de 300 000. Cliquez simplement sur le bouton Suivant >.

Sur la page qui s’affiche ensuite, l’assistant vous propose plusieurs choix.

Le premier est d’attribuer à votre nouveau volume (nouvelle partition} une lettre ce qui est la chose la plus simple.

Finalisez la configuration

À ce stade, vous pouvez également placer un dossier au sein de ce nouveau volume ou choisir de ne pas attribuer de lettre ni de chemin d’accès.

Dans un souci de simplicité, nous choisissons la première option et laissons la lettre D pour la partition que nous créons. Cliquez ensuite sur le bouton Suivant >.

Sur la page suivante, il s’agit de lancer la procédure de formatage de la partition. Pour ce faire, laissez cochée l’option Formater ce volume avec les paramètres suivants. Laissez le système de fichiers en mode NTFS et par défaut pour la taille d’unité d’allocation.

Saisissez un nouveau nom pour cette partition nouvellement créée afin de l’identifier parfaitement lorsqu’elle sera affichée au sein de l’explorateur de Windows. N’utilisez pas de caractères spéciaux ni d’espace.

Par exemple, nous avons appelé la seconde partition Backup. Terminez la configuration en cliquant sur le bouton Suivant >.

L’assistant vous montre ensuite un récapitulatif des paramètres que vous avez définis. Si vous ne souhaitez pas apporter des modifications, cliquez simplement sur le bouton Terminer.

Retour en arrière

Si, finalement, vous souhaitez revenir en arrière pour ne disposer que d’une seule partition, voici comment procéder.

Cliquez sur la partition principale Windows (C:) à l’aide du bouton droit de la souris. Ensuite, sélectionnez la fonction Étendre le volume…

Un assistant s’ouvre alors. Cliquez simplement sur le bouton Suivant > sur la page d’accueil.

Dans le panneau suivant, laissez toutes les options telles qu’elles se présentent si vous souhaitez réallouer tout l’espace que vous avez créé précédemment.

Comme lors de la procédure de création d’un nouveau volume ou d’une nouvelle partition, l’assistant récapitule les informations configurées. Si elles vous conviennent, vous n’avez plus qu’à cliquer sur le bouton Terminer afin de lancer la procédure de récupération de l’espace non alloué. Quelques secondes plus tard, le disque se présente comme avant au sein du gestionnaire des disques de Windows.

Utilisation d’un logiciel tiers

Maintenait que nous avons vu comment utiliser les outils de Windows 10 pour partitionner le disque dur de l’ordinateur, intéressons-nous à la solution proposée par le logiciel AOMEI Partition Assistant Standard Edition.

Il s’agit d’un programme gratuit pour un usage personnel. Il est disponible en téléchargement sur Internet. Pour ce faire, rendez-vous sur la page de téléchargement de son éditeur depuis votre navigateur Web. Une fois sur cette page, cliquez simplement sur Télécharger, puis procédez à l’installation de l’outil.

Créez de l’espace non alloué

L’interface graphique du logiciel Partition Assistant est particulièrement explicite. Pas besoin de compétence spécifique pour comprendre que les options sont disponibles sur la gauche de l’interface et que la partie droite présente les différents espaces du disque dur physique installé au sein de votre ordinateur.

Commencez par cliquer sur la partition principale (dans notre cas) ou sur le disque dur que vous souhaitez partitionner. Ensuite, à l’aide d’un clic droit de la souris, ouvrez le menu contextuel depuis cette partition. Sélectionnez la fonction Redimensionner la partition.

Dans la fenêtre qui s’ouvre ensuite, cliquez sur le petit rond au bout de la ligne représentant la partition. Maintenez le bouton gauche de la souris enfoncé et déplacez ce curseur vers la gauche pour définir la taille de la partition principale.

Si vous utilisez un disque dur de type SSD, cliquez sur le bouton Avancé >> en bas à droite de la fenêtre. Ensuite, nous vous conseillons de cocher l’option Autoriser l’alignement des partitions pour optimiser les performances du SSD. Lorsque vous êtes satisfait, cliquez sur le bouton OK.

Créez la partition

Maintenant que nous sommes revenus à l’interface du programme, on constate qu’un espace non alloué s’est créé à la suite de la partition principale.

Sélectionnez cette partie et faites un clic droit avec la souris pour ouvrir le menu contextuel. Dans ce menu, choisissez la fonction Créer une partition. Une fenêtre s’ouvre ensuite. Cliquez sur le bouton Avancé >>.

Vous pouvez ainsi donner un nom à la future partition, définir un espace non alloué avant ou après et vérifier que l’alignement des partitions sur un disque SSD sera bien effectué.

Laissez cette dernière option sur Optimisé afin que le logiciel établisse la meilleure configuration possible.

Le cas échéant, vous avez également la possibilité de définir le type de système de fichier entre NTFS, FAT32, etc.

Vous pouvez aussi attribuer la lettre de votre choix à la future partition pour un accès rapide depuis l’explorateur Windows. Une fois toutes les options définies. cliquez sur le bouton OK.

Appliquez, observez et profitez

Remarquez la nouvelle organisation de votre espace de stockage. Pour terminer la procédure, cliquez sur le bouton Appliquer, en haut à gauche de la fenêtre. Un tableau récapitulatif apparaît ensuite. Dans notre cas, un redémarrage est nécessaire.

Notez que le redimensionnement peut prendre plusieurs minutes. Armez-vous de patience ou faites une pause pendant que le logiciel réorganise les partitions.

Vous avez la possibilité de lancer une procédure de vérification des partitions. Nous vous conseillons de cocher cette option qui permet de garantir l’intégrité des parties du disque dur.

Cliquez enfin sur le bouton Exécuter pour lancer l’opération, le cas échéant on peut voir un dernier message demandant l’accord de redémarrage de l’ordinateur. Validez et lancez faire le programme.