Que sont les pilotes de chipset et comment les installer ?

Vous appréciez très certainement que votre ordinateur fonctionne au mieux. L’un des moyens d’optimiser votre PC consiste à mettre à jour les pilotes. Si beaucoup d’entre nous mettent à jour les pilotes de leur carte graphique, nous avons tendance à négliger les pilotes de chipset.

Voyons ce qu’ils sont, pourquoi ils sont importants et comment les mettre à jour.

illustration-chipset

Les pilotes Chipset : Qu’est-ce que c’est ?

Un chipset est un ensemble de puces intégrées à votre carte mère et chargées de gérer la communication entre les différents composants de votre ordinateur. Certains appellent le chipset la “colle” de votre ordinateur. Il contrôle des éléments tels que la mémoire vive, le stockage et les connecteurs USB, mais il gère également le flux de données et la régulation de la tension. Concrètement, le chipset détermine si vous pouvez overclocker votre RAM et votre CPU, à condition que les pièces soient débloquées pour l’overclocking. Par exemple, les chipsets AMD de la série A ne permettent traditionnellement pas l’overclocking manuel.

Les pilotes de chipset sont un type de logiciel qui permet à votre chipset de communiquer efficacement avec votre système d’exploitation. Les pilotes sont souvent appelés “traducteurs”. Sans pilote de chipset, votre ordinateur ne fonctionnerait pas correctement ; le système d’exploitation ne pourrait pas détecter tous les éléments de votre ordinateur et vous seriez probablement confronté à des problèmes de stabilité. Tous les systèmes d’exploitation détectent et installent automatiquement les pilotes de chipset en arrière-plan pour s’assurer que tout fonctionne correctement, sans que vous vous en rendiez compte.

Toutefois, le fait que votre système d’exploitation ait installé les pilotes de chipset ne signifie pas nécessairement qu’il s’agit des bons. Vous devez toujours vous efforcer de mettre à jour la dernière version.

Pourquoi les mises à jour des pilotes de chipset sont-elles importantes ?

À vrai dire, vous n’êtes pas obligé d’installer les derniers pilotes de chipset, mais il y a quelques bonnes raisons de le faire. Tout d’abord, l’installation des pilotes de chipset améliore la compatibilité. De nouveaux modèles de disques SSD NVMe, de RAM et d’autres composants sortent en permanence. La mise à jour du BIOS n’est qu’un aspect de l’équation : vous avez également besoin des derniers pilotes de chipset pour vous assurer que chaque composant fonctionne correctement. Contrairement aux mises à jour du BIOS, les mises à jour du chipset sont sans risque et entièrement effectuées au sein du système d’exploitation.

Plus important encore, les pilotes de chipset mis à jour améliorent la sécurité, la stabilité et les performances d’un ordinateur. Si vous consultez les notes de mise à jour d’un pilote de chipset, vous verrez probablement des “corrections de bogues”, ainsi que d’autres améliorations mineures. Bien que les pilotes du chipset n’augmentent pas nécessairement le FPS moyen, ils peuvent légèrement réduire les saccades aléatoires en améliorant les baisses de 1 % et de 0,1 %. En effet, les pilotes mis à jour optimisent la communication entre le processeur, la mémoire vive, le stockage et d’autres éléments.

La mise à jour des pilotes de chipset peut également permettre la prise en charge de nouveaux programmes et de nouvelles fonctionnalités. Les plans d’alimentation de Ryzen en sont un bon exemple : ils améliorent légèrement les performances en corrigeant l’utilisation du processeur par Windows sur les anciens processeurs Ryzen.

Comment mettre à jour les pilotes de chipset ?

Pour mettre à jour les pilotes de votre chipset, commencez par identifier le chipset de votre carte mère. Le chipset se trouve dans la première partie du nom du modèle de votre carte mère – par exemple, sur une carte mère Gigabyte B450M DS3H, le chipset est donc le B450.

  • Si vous ne connaissez pas le nom du modèle de votre carte mère, vous pouvez vérifier rapidement en ouvrant le menu Démarrer, en recherchant Informations système et en cliquant sur l’application.
  • Vous verrez le fabricant de la carte mère et le nom du modèle à côté de l’intitulé Fabricant de la carte mère et de l’intitulé Produit de la carte de base.

Si vous utilisez une carte AMD, vous pouvez obtenir les pilotes du chipset soit auprès du fabricant de la carte mère, soit directement sur le site Web d’assistance d’AMD.

  • Sur le site d’AMD recherchez le chipset de votre carte mère, téléchargez et installez les pilotes, puis redémarrez votre ordinateur.

Si vous êtes équipé d’un processeur Intel, il y a de fortes chances que Windows ait déjà téléchargé et installé les pilotes optimaux pour votre chipset. Mais rien ne vous empêche d’essayer d’installer les derniers pilotes.

  • Le site Web d’Intel Driver Support ne propose pas de pilotes de chipset, mais plutôt un utilitaire Chipset INF qui donne au système d’exploitation le nom du chipset, ce qui n’est pas d’une grande utilité. Vous devriez plutôt vous rendre sur le site web du fabricant de votre carte mère, trouver le modèle exact de votre carte mère, ouvrir la page d’assistance et télécharger les derniers pilotes de chipset à partir de là. Installez les pilotes, redémarrez votre système et le tour est joué.

Les pilotes de chipset n’étant pas mis à jour automatiquement, vérifiez manuellement les mises à jour tous les deux ou trois mois afin de maintenir votre système à jour.

Conclusion

Les pilotes de chipset sont essentiels au bon fonctionnement de votre ordinateur, car ils permettent au système d’exploitation de communiquer avec les différents composants. Leur mise à jour peut améliorer la compatibilité matérielle, la sécurité, la stabilité et les performances.

La mise à jour des pilotes de chipset peut réduire les ralentissements aléatoires en optimisant la communication entre le processeur, la mémoire vive et la mémoire de stockage.

Pour mettre à jour les pilotes de chipset, identifiez le chipset de votre carte mère, téléchargez les derniers pilotes sur le site Web du fabricant de la carte mère et installez-les. Vérifiez manuellement les mises à jour tous les deux mois pour vous assurer que votre système reste à jour.