Découvrez les réglages cachés de Windows 10

Si l’usage de la base de registre reste déconseillé aux utilisateurs peu expérimentés, il ouvre la voie à des personnalisations et des paramétrages très avancés, y compris avec Windows 10.

windows10-boost

Lancez l’Éditeur du registre

Le Registre abrite les paramètres qui régissent le fonctionnement de Windows et de vos applications. Si vous n’êtes pas censé y apporter des modifications, certains réglages vous y contraignent.

Windows propose d’ailleurs un outil à cet effet, Regedit, l’Éditeur du registre.

Gardez à l’esprit qu’une fausse manipulation peut avoir de graves conséquences sur la stabilité de votre PC.

Aussi, pensez à enregistrer une copie du Registre avant d’aller plus loin.

Pour y accéder, saisissez regedit dans le champ de recherche et validez (Entrée).

Naviguez dans le Registre

Le Registre de Windows comporte cinq branches contenant des valeurs stockées sous forme de clés.

  • HKEY_USERS contient les options et paramètres relatifs à chaque utilisateur.
  • HKEY_CURRENT_USER ne concerne que l’utilisateur actif sur la session.
  • HKEY_LOCAL_MACHINE abrite les valeurs liées à la configuration matérielle du PC.
  • HKEY_CLASSES_ROOT définit les associations de fichiers avec les programmes.
  • HKEY_CURRENT_CONFIG répertorie les paramètres touchant la configuration logicielle et matérielle courante.

Modifiez une clé ou une valeur du Registre

Pour modifier le Registre, déployez la branche dans le volet de gauche, puis consultez la liste des clés.

Lorsque vous trouvez celle convoitée, vous pouvez soit créer, soit modifier les valeurs qui s’y rattachent.

Dans la fenêtre qui s’affiche alors, saisissez les valeurs qui affecteront le Registre.

Une fois les modifications effectuées, fermez Regedit.

Les changements sont automatiquement enregistrés. Un redémarrage du PC peut toutefois s’avérer nécessaire pour que les paramètres s’appliquent.

Créez un raccourci vers Regedit sur le Bureau

Envie de conserver l’Éditeur du registre à portée de clic ? Faites un clic droit sur une zone vierge du Bureau de Windows 10.

Dans le menu contextuel, placez-vous sur Nouveau puis sur Raccourci.

Saisissez alors le chemin C:\Windows\System32\regedt32.exe dans le champ vierge.

Cliquez sur Suivant et nommez le raccourci (Éditeur du Registre par exemple). L’icône prend place sur votre Bureau.

Accélérez le démarrage de Windows 10

Déployez la branche HKEY_CURRENT_USER/Software/Microsoft/Windows/CurrentVersion/Explorer pour que Windows se lance plus vite.

Si elle n’existe pas, créez la clé Serialize via le menu Édition, Nouveau, Clé.

Saisissez Serialize. Dans la partie centrale, effectuez un clic droit, sélectionnez Nouveau et Valeur DWORD 32 bits, puis nommez la valeur StartupDelayinMSec. Attribuez-lui la valeur 0, fermez Regedit et redémarrez votre PC.

Désactivez TimeBroker

Il existe un certain nombre d’éléments qui fonctionnent en tâche de fond sous Windows 10 et consomment de la mémoire ou de la puissance de calcul du processeur.

TimeBroker est le module qui coordonne les applications en tâche de fond. Il est possible de le désactiver en passant par Regedit.

Suivez le chemin HKEY_LOCAL_MACHINE/System/CurrentControlSet/Services.

Parcourez la liste des clés jusqu’à celle nommée TimeBroker. Dans la partie centrale, double-cliquez sur Start et attribuez-lui la valeur 4 au lieu de 3. Validez et fermez l’outil Regedit.

Supprimez l’écran de verrouillage de Windows 10

L’écran de verrouillage s’active lorsque votre ordinateur sort de veille. Pour faire en sorte que celui-ci ne s’affiche plus, lancez Regedit et cherchez la clé

HKEY_LOCAL_MACHINE/SOFTWARE/Policies/Microsoft/Windows.

Observez la partie centrale et vérifiez la présence de la clé intitulée Personalization.

Si elle n’existe pas, effectuez un clic droit et sélectionnez Nouveau puis Clé. Nommez-le nouvel élément Personalization, validez (Entrée) et quittez Regedit.

Placez la clé Persornalization en surbrillance, puis cliquez dans la partie centrale de l’Éditeur du registre.

Déroulez ensuite le menu Édition et sélectionnez Nouveau.

Dans le volet latéral qui se déploie, choisissez Valeur DWORD 32 bits.

La mention Nouvelle Valeur#1 apparaît.

Nommez cette valeur NoLockScreen. Validez, puis double-cliquez sur le nouvel élément.

Dans la fenêtre Modifier la valeur DWORD 32 bits, activez le champ Données de la valeur et attribuez-lui la valeur 1.

Confirmez l’opération (OK), fermez l’Éditeur du registre puis relancez votre PC : l’écran de verrouillage n’apparaît plus.

Mettez OneDrive en veilleuse

Microsoft a articulé Windows 10 autour de OneDrive, sa solution cloud. Si vous n’utilisez pas ce service, vous pouvez vous en libérer en intervenant dans le Registre.

Partez en quête de la clé HKEY_CLASSES_ROOT\CLSID\018D5C66-4533-4307-9B53-224DE2ED1EF6.

Pour vous aider, faites appel au moteur de recherche intégré à Regedit.

Une fois la clé trouvée, double-cliquez sur la valeur DWORD baptisée System.IsPinnedToNameSpaceTree.

Passez sa valeur de 1 à 0. Si des dysfonctionnements apparaissent, revenez à la valeur 1.

Débarrassez-vous de l’assistant Cortana

Cortana ne vous a pas convaincu ? Vous pouvez vous contenter de désactiver la commande dans la barre des tâches via le menu contextuel. Si cela ne suffit pas, rendez-vous sous HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Policies\Microsoft\Windows\WindowsSearch.

Créez la valeur DWORD32Bits AllowCortana et attribuez-lui la valeur 00000000.

Recherchez ensuite HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSet\Services\TapiSrv.

Ouvrez la valeur DWORD Start et allouez-lui la valeur 00000004.

Enfin, déroulez HKEY_LOCAL_MACHINE\SYSTEM\CurrentControlSetServices\WbioSrvc et saisissez 00000004.

Redémarrez votre ordinateur.

Soyez prudent, faites une sauvegarde du Registre

Avant d’effectuer des modifications sur une clé ou une sous-clé du Registre, prenez le temps d’enregistrer une copie de ce fichier, essentiel au fonctionnement de Windows.

Si vous souhaitez sauvegarder la totalité du Registre, cliquez sur Ordinateur en haut du volet de navigation.

Pour mémoriser une branche ou une clé, placez l’élément en surbrillance. Déroulez ensuite le menu Fichier, Exporter.

Dans la fenêtre qui s’affiche, attribuez un nom au fichier de sauvegarde. Il est judicieux d’y faire figurer la date pour vous y retrouver en cas de besoin (copie du Registre-220917 par exemple).

Désignez ensuite le dossier où sera conservé le fichier. Optez plutôt pour le cloud ou une clé USB. Choisissez ensuite Enregistrer.

Pour utiliser la sauvegarde et remettre le Registre en état, ouvrez Regedit, activez Fichier, Importer, sélectionnez la sauvegarde, puis validez.