Comment rendre Windows 10 plus rapide et plus efficace ?

Que vous utilisiez Windows 10 depuis plusieurs mois ou que vous veniez seulement de le découvrir sur un ordinateur flambant neuf, vous avez dû remarquer que sa célérité dépasse de loin les versions antérieures.

Il est pourtant possible de rendre le système encore plus réactif et performant.

illustration-indexation

Au fil des versions, Windows a toujours cherché à apporter plus de confort, autrement nommé la sacro-sainte ergonomie, mais également plus de vitesse d’exécution. Finies les années où l’icône du sablier semblait figée sur le Bureau, histoire de nous signifier que la tâche en cours allait prendre… un certain temps.

Les fidèles du système de Microsoft ont donc constaté une célérité accrue et progressive, pour la simple raison que le noyau de Windows a été peu à peu allégé en termes de développement pour une réactivité supérieure.

Cette volonté a été renforcée tout récemment, parce qu’il était impératif de déployer Windows 10 sur les tablettes et smartphones sans plomber le délai de réponse.

Si la notion de vitesse est assez subjective sur un PC, force est de constater que Windows 10 répond plutôt vite à nos sollicitations. Est-ce à dire pour autant que l’on ne peut pas encore augmenter ses performances en ce sens ?

Et bien si. À commencer par le démarrage, qui peut être freiné par quelques ralentisseurs discrets, par exemple certains logiciels complémentaires livrés avec Windows 10 qui n’apportent pas grand-chose au final.

Il est également possible de gagner un temps précieux en réglant finement l’assistant virtuel Cortana, de telle sorte que ses réponses soient encore plus immédiates.

Quant aux fameuses « notifications », qui vous alertent régulièrement sur les actions à engager, il en est de même si vous mettez un peu la main à la pâte.

En suivant nos conseils pas à pas, vous pourrez à l’issue mesurer le temps que vous avez effectivement gagné.

[su_note note_color= »#e5f3ff »]

De nombreux logiciels s’arrogent le droit de démarrer en même temps que Windows et donc d’accaparer d’emblée des ressources de votre PC, sans même vous en demander l’autorisation. Pour en parcourir la liste, effectuez un clic droit sur la barre des tâches et cliquez sur Gestionnaire des tâches puis sur Démarrage.

[/su_note]

Accélérez Windows 10

Rien de pire qu’un système à l’agonie, après plusieurs mois d’utilisation intensive. Remédiez à la situation à travers une minutieuse séance de nettoyage et d’optimisation, vous retrouverez à coup sûr un PC pleinement réactif !

Vous avez déjà vécu cette situation : alors que votre PC répondait au doigt et à l’œil sitôt déballé, les choses empirent après quelques semaines d’utilisation intensive.

La faute revient notamment aux nombreux logiciels que vous installez sur votre ordinateur et qui accaparent de précieuses ressources dès le démarrage : reportez-vous ci-dessous pour découvrir comment soulager Windows 10 à ce niveau.

Mais il est également possible que vous ayez procédé à la mise à jour de votre ancien ordinateur depuis Windows 7 ou une version antérieure du système ; avec des composants d’un autre âge, il est à la peine avec la dernière édition de Windows.

Si votre PC manque de réactivité, vous avez donc intérêt à modifier les paramètres pour en augmenter les performances.

Déroulez le menu Démarrer et saisissez performances dans le champ de recherche, avant de cliquer sur Régler l’apparence et les performances de Windows.

À l’onglet Effets visuels, cochez la case Ajuster afin d’obtenir les meilleures performances. En particulier, veillez à ce que la case Animer les fenêtres lors de leur réduction et de leur agrandissement ne soit pas cochée, c’est un effet visuel lourd à prendre en charge.

Reportez-vous ensuite à l’onglet Avancé puis cliquez sur le bouton Modifier face à la section Mémoire virtuelle.

Si ce n’est pas le cas, cochez la case Gestion automatique du fichier d’échange pour les lecteurs ; Windows devrait ainsi gagner en réactivité.

Dernière action que nous allons ausculter plus en détail dans la suite de ce dossier : n’hésitez pas à désinstaller les programmes inutiles, en déroulant le menu Démarrer puis en cliquant sur Paramètres> Système > Applications et fonctionnalités et à nettoyer votre disque dur.

Dans l’Explorateur, effectuez un clic droit sur son icône et choisissez Propriétés. À l’onglet Outils, cliquez sur le bouton Optimiser pour améliorer son fonctionnement général.

Mesurez l’impact de vos réglages

Outre votre propre ressenti sur la réactivité générale de votre PC, vous avez intérêt à vous équiper d’un utilitaire capable de mesurer précisément le temps de démarrage et l’impact de chacun de vos réglages sur le système.

Nous vous recommandons le logiciel gratuit BootRacer. Simple d’emploi, il va initier un redémarrage de Windows et vous présente une série de valeurs et de graphiques à son issue.

Vous serez notamment capable de comparer plusieurs réglages ou de suivre l’évolution de votre PC au fil du temps.

Pensez toutefois à le mettre en sourdine, voire à le désinstaller définitivement, lorsque vous aurez amélioré la situation.

Démarrez plus vite

Le temps de démarrage est révélateur du niveau d’encrassage de votre PC et Windows 10 est à la peine : soulagez le système dès son lancement.

Parcourir la liste des logiciels

De nombreux logiciels s’arrogent le droit de démarrer en même temps que Windows et donc d’accaparer d’emblée des ressources de votre PC, sans même vous en demander l’autorisation. Pour en parcourir la liste, effectuez un clic droit sur la barre des tâches et cliquez sur Gestionnaire des tâches puis sur Démarrage.

Désactiver des éléments

Triez la liste en cliquant sur l’intitulé de la colonne Statut : vous affichez ainsi successivement tous les logiciels « activés » dès le démarrage. En vous reportant à la colonne Impact du démarrage, vous identifiez les éléments qui pèsent le plus lourd ; sélectionnez-les dans la liste puis cliquez sur le bouton Désactiver.

Désinstallez des applications

Dans la liste, vous repérerez peut-être des logiciels que vous n’utilisez plus du tout : prenez le temps de les désinstaller définitivement, non seulement pour gagner de l’espace disque, mais aussi pour vous affranchir de leur moindre impact. Dans les Paramètres, cliquez sur Système puis sur Applications et fonctionnalités.

Menez l’enquête

Autre cas de figure : vous voyez dans la liste des éléments dont vous ignorez totalement le rôle. Il peut s’agir de logiciels-espions ou de barres d’outils pour les navigateurs, inutiles et même dangereux. Effectuez un clic droit sur leur intitulé et choisissez Ouvrir l’emplacement du fichier pour découvrir l’éditeur qui se cache derrière.

Nettoyez les services

Dans la même lignée que le nettoyage des applications qui s’arrogent le droit de démarrer en même temps que Windows 10, prenez le temps de passer en revue la liste des services qui se lancent dès l’initialisation du système. Pour cela, pressez les touches Windows +R et saisissez services.msc.

Cliquez sur l’intitulé de la colonne Type de démarrage afin de trier la liste avec tous les éléments ainsi activés. Parmi ceux-ci, vous repérerez peut-être des services dont vous n’avez nullement besoin, comme « service de l’iPod », « service de démo du magasin », « service de mise en réseau Xbox Live » ou « Télécopie ».

Effectuez un clic droit sur les éléments concernés et choisissez Propriétés puis Désactivé dans le menu Type de démarrage.

Renforcez votre productivité

Windows 10 s’accompagne de quantité de logiciels superflus : en les supprimant, vous soulagez considérablement le système et gagnez de l’espace disque.

À l’inverse, prenez le temps de vous équiper des applications réellement utiles pour gagner en confort d’utilisation et en productivité.

Que vous ayez récemment mis à jour votre PC vers Windows 10 ou que vous ayez acheté un ordinateur flambant neuf, il y a fort à parier qu’il s’accompagne de nombreux utilitaires dont vous n’avez pas besoin.

Déroulez tout d’abord le menu Démarrer et passez en revue les vignettes, sur le volet droit : les invitations à télécharger Microsoft Office ou les applications « Cuisine & Vins » et « Santé & Forme » par exemple accaparent inutilement de la place.

Vous devriez également retrouver de nombreux logiciels propres au constructeur de votre ordinateur, comme des économiseurs d’écran ou des lecteurs multimédias, dont vous pouvez largement vous dispenser.

Effectuez un clic droit dessus et choisissez Désinstaller pour les supprimer du système. Complétez l’opération en désinstallant proprement toutes les applications dont vous n’avez pas besoin.

Déroulez à nouveau le menu Démarrer, cliquez sur Paramètres puis reportez-vous à la section Système. Sous Applications et fonctionnalités, vous retrouvez la liste de tous vos logiciels : triez-les par date d’installation ou par taille occupée puis cliquez sur les entrées dont vous souhaitez vous défaire et choisissez Désinstaller.

Non seulement vous gagnez de l’espace disque, mais vous réduisez également les risques que ces logiciels viennent entraver la réactivité de Windows 10.

Poursuivez cet effort en nettoyant le registre du système : il s’agit d’une vaste base dans laquelle sont consignés tous les paramètres et les options de configuration de votre ordinateur.

Là encore, malgré la désinstallation de vos logiciels, certains réglages qui les concernent persistent et sont susceptibles de faire tourner votre PC au ralenti.

L’opération n’est pas à mener manuellement, cette base étant constellée de détails obscurs pour le commun des mortels.

Nous vous recommandons d’essayer l’utilitaire gratuit CCleaner pour gagner en efficacité. Après l’avoir installé en conservant les options par défaut, lancez-le et reportez-vous à la section Registry sur le volet gauche.

Cliquez sur le bouton Scan for Issues puis sur Fix selected issues à l’issue de l’analyse.

L’utilitaire AVG TuneUp Utilities complète cette première approche et vient nettoyer un système encrassé par des mois d’utilisation.

Si vous êtes à la recherche d’une suite bureautique, l’un des éléments fondamentaux de votre PC, trois choix principaux s’offrent à vous.

Vous pouvez tout d’abord investir dans une licence complète d’Office 365 proposée à 99 euros par an pour 5 licences complètes et cinq espaces de 1 To chacun dans le cloud — comme vous allez le voir dans la suite du dossier, c’est une solution très moderne pour décharger votre PC des éléments les plus lourds et profiter d’une plus grande sécurité pour vos données.

Pour une suite bureautique gratuite, nous vous recommandons LibreOffice, l’un des fleurons du genre.

Enfin, la dernière solution consiste à adopter pleinement les outils gratuits dans le cloud, comme Google Docs.

Adoptez les outils dans le cloud

Même s’il est difficile de bousculer des habitudes chèrement acquises au fil des années, envisagez de troquer certains de vos logiciels bureautiques contre leurs équivalents sur le Web.

On parle de « services dans le cloud », des utilitaires uniquement accessibles à travers une connexion Internet, mais qui présentent le suprême avantage d’être tout le temps disponibles, quel que soit le PC ou l’appareil que vous utilisez, mais aussi de décharger votre ordinateur des tâches les plus lourdes.

Pour les outils de bureautique, essayez la suite Google Docs ou Microsoft Office Online.

Autre usage qui a tout à gagner d’être déporté sur le Web : la gestion de votre photothèque. Là encore, vous pouvez déployer des gigaoctets de clichés dans le cloud, avec Google Drive ou Microsoft OneDrive.

Libérez de l’espace disque

Outre la désinstallation directe des applications que vous n’utilisez plus, ce qui contribue à accélérer Windows 10, mais aussi à libérer de l’espace disque, vous avez intérêt à passer en revue tous les dossiers de votre support de stockage pour repérer les doublons et les éléments superflus.

Manuellement, la tâche est particulièrement fastidieuse et pourrait vous occuper durant des heures : en premier lieu, passez par les paramètres de Windows 10 pour gagner en efficacité.

Déroulez le menu Démarrer puis cliquez sur Paramètres et sur Système. Dans le volet gauche de la fenêtre, reportez-vous à la section Stockage puis cliquez sur l’une de vos unités.

Un graphique vous renseigne sur la répartition de l’utilisation du stockage : vous remarquez ainsi que vos courriers électroniques ou les autres comptes d’utilisateurs accaparent inutilement de l’espace.

Cliquez sur l’une des entrées pour en savoir plus et découvrir les emplacements concernés. La section réservée aux fichiers temporaires, par exemple, est riche en détails : vous découvrez que les mises à jour en attente ou les éléments concernant les versions précédentes de Windows occupent de l’espace disque.

Autre solution : effectuez un clic droit sur l’icône de votre disque dur, dans l’Explorateur, et choisissez Propriétés. Reportez-vous à l’onglet Général puis cliquez sur Nettoyage de disque.

Outre le premier écran, qui vous renseigne sur les fichiers temporaires et les autres éléments dont vous pouvez librement vous dispenser, complétez cette approche en cliquant sur Nettoyer les fichiers système.

Cette action est particulièrement efficace à l’issue d’une mise à jour, ou après l’installation de Windows 10, et vous pouvez même gagner plusieurs gigaoctets d’espace.

Pour compléter votre diagnostic, nous vous recommandons d’essayer l’utilitaire gratuit HDGraph qui dresse lui aussi une cartographie complète de l’encombrement de votre disque dur à l’issue d’une analyse, ainsi que DupDetector spécialisé dans la détection des doublons dans votre photothèque.

Profitez d’un assistant personnel avec Cortana

Votre assistant personnel Cortana répond aux instructions que vous lui soumettez et s’occupe de toutes les tâches du quotidien. Au terme d’une phase de personnalisation, vous étendez considérablement son envergure.

C’était l’une des grandes nouveautés de Windows 10 : aux côtés du traditionnel menu Démarrer, qui signe enfin son grand retour, le champ de recherche s’étend désormais pour intégrer votre assistant personnel Cortana.

Avec la mise à jour Anniversaire parue l’été dernier, il gagne encore en ampleur et vous permet d’interroger de nombreux services Web, au-delà des pures tâches quotidiennes d’administration de votre PC.

Pour en profiter, cliquez directement sur ce champ (ou pressez la touche Windows de votre clavier) et saisissez une requête.

Dans le mode d’expression le plus simple, il s’apparente au champ de recherche classique de Windows : il vous suffit de saisir les premières lettres d’une application, par exemple, puis de presser la touche Entrée pour la lancer.

Mais vous pouvez également lui donner des instructions pour qu’il gère votre vie numérique ; en saisissant note le rendez-vous du 30 octobre 2018, par exemple, il met automatiquement à jour votre calendrier et crée un nouveau rappel.

Formulez les commandes dans un langage naturel, comme « rappelle-moi d’appeler papa » : si le premier résultat se voit précédé d’un pictogramme noir, c’est que votre formulation a bien été reconnue.

En vous contentant de dérouler le champ de l’assistant, vous affichez une liste de services pratiques de proximité : il s’agit des derniers bulletins d’actualité, des conditions de trafic ou d’une liste des films à l’affiche, par exemple.

Reportez-vous en bas de cette section pour découvrir toutes les questions que vous êtes en mesure de poser à Cortana ; il est notamment possible de dialoguer avec votre assistant personnel afin de trouver des réponses à vos questions (« Quelle est la date de naissance de Louis XIV ? » ou « Quel temps fera-t-il demain ? ») sans pour autant ouvrir votre navigateur.

Reportez-vous aux paragraphes suivants pour découvrir d’autres astuces et pour le configurer au mieux.

Configurez Cortana

Accessible depuis la barre des tâches, mais aussi à la voix, Cortana sait vous épauler dans vos opérations de recherche et vous fait gagner un temps précieux au quotidien.

Dialoguez à la voix

Si votre PC est équipé d’une webcam avec un microphone, vous pouvez interagir avec Cortana à la voix. Déroulez le champ de l’assistant et cliquez sur l’icône en forme de roue crantée, en bas à gauche. Activez le service Hey Cortana : il vous suffit de prononcer ces mots pour qu’il écoute votre question.

Personnalisez vos informations

Toujours sur le volet gauche de Cortana, cliquez sur l’icône du carnet de notes puis sur À mon sujet. Sur ce nouvel écran, vous pouvez modifier votre nom (et tester la manière dont Cortana le prononce) ou encore d’associer vos adresses principales, comme votre domicile et travail, pour un meilleur calcul des itinéraires.

Choisissez vos catégories

Le carnet de notes vous renseigne sur les différents domaines que vous souhaitez privilégier avec l’assistant. En cliquant sur Actualités puis sur Ajouter une catégorie, vous affinez la liste des sujets présentés dès que vous déroulez le panneau de l’assistant. Il en va de même pour vos équipes préférées, à la section Sports.

Associez votre mobile

Déroulez le menu Démarrer et saisissez assistant avant de cliquer sur Assistant Mobile. Indiquez votre type de smartphone puis laissez-vous guider par l’application pour configurer la liaison avec Cortana : tous les rappels que vous définissez par son biais seront ainsi directement synchronisés vers votre mobile.

Étendez les capacités de Cortana

Première astuce : en cliquant sur l’icône en forme de note de musique, en haut à droite de Cortana, vous profitez d’un service de reconnaissance du morceau que vous écoutez, comme le célèbre Shazam.

Prenez aussi l’habitude de parcourir votre photothèque par son biais, que vous ayez stocké vos clichés sur votre PC ou dans le cloud : saisissez (ou prononcez) affiche les photos prises entre mai et septembre 2016 pour n’afficher que les résultats correspondants.

Enfin, rendez-vous dans le Windows Store, cliquez sur Collections puis sur Encore mieux avec Cortana.Vous découvrirez de nombreuses applications qui se greffent ensuite à l’assistant, comme des sites d’actualité ou des services tels que SNCF.

Personnalisez le menu Démarrer

Conjuguant le meilleur des deux mondes, entre le classique volet donnant accès à l’ensemble de vos applications et le système de « tuiles » personnalisables introduit dans Windows 8, le menu Démarrer de Windows 10 se plie à vos envies.

En premier lieu, sachez que vous pouvez étendre ou réduire son nombre de colonnes en saisissant son bord droit à la souris.

Il est également possible de lui ajouter des dossiers afin de profiter de raccourcis pratiques : effectuez un clic droit sur l’un d’entre eux puis choisissez Épingler à l’écran de démarrage.

Vous pouvez alors modifier les dimensions de cet élément (effectuez un clic droit sur sa vignette et choisissez Redimensionner) ou le déplacer librement parmi les volets.

Pour gagner en confort, n’hésitez pas à regrouper les éléments qui relèvent du même rôle ; au sommet de chaque section, cliquez sur la barre de titre pour en modifier l’intitulé.

Organisez efficacement vos données

Fichiers copiés en double dans de multiples sous-dossiers, photothèque qui déborde d’éléments ou documents sensibles mal triés : organisez vos données pour les retrouver rapidement et libérer de l’espace disque. En secondant votre stockage physique par des solutions dans le cloud, vous renforcez la sécurité de vos données.

Une meilleure maîtrise et gestion de vos données est au cœur des deux sujets qui nous préoccupent aujourd’hui : rendre Windows 10 plus rapide et plus efficace.

Prenez de bonnes habitudes et cessez de copier les éléments dont vous avez besoin sur le bureau ou de les assembler dans des sous-dossiers que vous allez oublier ; vous risquez de créer des doublons difficiles à détecter, sans compter le temps faramineux que vous perdrez à rechercher vos documents les plus utiles.

Windows 10 a cessé d’utiliser le système des « bibliothèques », ces dossiers virtuels réunissant les éléments de votre choix, mais dispose désormais d’une section Accès rapide très pratique pour créer des raccourcis vers les dossiers dont vous avez le plus besoin.

Ouvrez l’Explorateur et cliquez sur cet intitulé dans le volet gauche de la fenêtre. Vous retrouvez par défaut les 12 dossiers que vous utilisez le plus ainsi que les 20 fichiers les plus récemment accédés.

Vous pouvez effectuer un clic droit sur n’importe quel dossier de votre PC et choisir Épingler dans Accès rapide pour créer de nouveaux liens de ce type.

N’hésitez pas non plus à utiliser les dossiers système prédéfinis, comme Documents, Images et Téléchargements pour tous les éléments qui s’y rapportent ; ils sont directement intégrés à la sauvegarde de Windows 10 (vous la retrouverez dans Paramètres > Mise à jour et sécurité > Sauvegarde) et à l’indexation.

Si vous disposez de deux supports de stockage ou plus, envisagez de changer leur emplacement. Pour cela, déroulez le menu Démarrer, cliquez sur Paramètres puis reportez-vous à la section Système.

Cliquez sur la catégorie Stockage et reportez-vous en bas de l’écran, à la section Emplacements d’enregistrement.

À ce titre, si vous possédez plusieurs ordinateurs, smartphones ou tablettes à la maison, envisagez d’investir dans un NAS. Ce disque réseau va centraliser tous vos documents et les rendre accessibles à chacun de vos appareils.

Maîtrisez également la recherche avancée, à travers le champ qui figure en haut à droite de l’Explorateur. Sélectionnez par exemple la vue Accès rapide pour faire porter la recherche sur l’ensemble de vos documents ou images, puisqu’elle contient les dossiers correspondants, ou cliquez directement sur Ce PC pour interroger toutes vos unités.

Outre la pure saisie d’un mot-clé, vous disposez d’opérateurs méconnus.

En saisissant type: word, vous n’affichez que les fichiers .doc ou .docx. Avec *.jpg, vous repérez tous les fichiers JPEG.

Le caractère * fait office de « joker » : la recherche *abcd*.* renvoie tous les fichiers qui contiennent abcd dans leur nom, suivis de n’importe quelle extension.

Enfin, la recherche *.jpg date: >2/10/15 <2/10/16 affiche toutes les images JPEG créées entre le 2 octobre 2015 et le 2 octobre 2016.

Personnalisez les applications

Lorsque vous installez plusieurs applications partageant les mêmes objectifs, comme des visionneuses d’images ou des lecteurs multimédias par exemple, ce n’est pas toujours celle que vous désirez qui s’exécute en premier lorsque vous effectuez un double-clic sur un fichier.

Pour y remédier, déroulez le menu Démarrer et cliquez sur Paramètres puis sur Système.

Reportez-vous à la section Applications par défaut et parcourez chaque type d’action (lecteur de musique, navigateur Web, visionneuse de photos…) puis sélectionnez le logiciel de votre choix.

Pour compléter cette approche, suivez le lien Choisir les applications par défaut par type de fichiers en bas de la fenêtre et parcourez la longue liste en vérifiant l’application retenue pour chaque type d’extension.

Augmentez le niveau de sécurité

Internet n’a jamais été un territoire aussi dangereux : mal équipé, vous risquez de compromettre votre PC et vos données les plus sensibles. Heureusement, Windows 10 s’accompagne d’un assortiment de logiciels de sécurité gratuits. Mais ces solutions ne valent que si on prend le temps de les configurer au mieux.

Depuis plusieurs versions de Windows déjà, Microsoft a bien saisi l’ampleur de la mission qui lui incombe : avec des millions de postes équipés de son système d’exploitation, il lui fallait embarquer une solution de sécurité digne de ce nom afin de contrecarrer des menaces de plus en plus lourdes.

Il n’est donc plus nécessaire d’installer un antivirus payant pour vous équiper d’un premier rempart de sécurité : Windows 10 intègre directement Windows Defender, une bonne solution générale qui a déjà prouvé son efficacité.

Les éditeurs d’antivirus ne sont pas à ignorer pour autant ; leurs solutions sont désormais plus globales, souvent encore plus efficaces pour détecter les dernières menaces, et brillent surtout par leur simplicité d’utilisation.

Mais par leur prise en charge d’un grand nombre de menaces à la fois, elles sont aussi plus gourmandes en ressources.

Libre à vous d’essayer les versions d’évaluation pour vous faire une idée, mais retenez ces deux principes : il ne faut en aucun cas installer deux antivirus à la fois, sous peine de mettre votre PC à genoux, et une bonne solution antivirale ne convient que si vous savez bien l’utiliser et si elle correspond à vos besoins.

Si vous conservez Windows Defender, déroulez le menu Démarrer et cliquez sur Paramètres puis sur Mise à jour et sécurité. Reportez-vous à la section Windows Defender et veillez à activer la protection en temps réel.

Cliquez également sur le lien Ajouter une exclusion pour vérifier si un logiciel ou un exécutable ne se sont pas arrogé le droit de rester imperméables à l’analyse de l’antivirus.

N’oubliez pas non plus que les menaces évoluent de jour en jour ; sans une mise à jour régulière, vous risquez d’être à la merci des derniers virus en date.

Dans la fenêtre précédente, cliquez sur la section Windows Update puis sur Rechercher des mises à jour.

L’historique de mise à jour vous renseigne sur les dernières versions téléchargées de la base antivirale.

Si vous disposez de plusieurs PC à la maison, vous pouvez gagner en efficacité en déployant directement les mises à jour sur vos autres postes.

Pour cela, cliquez sur Options avancées puis sur Choisir le mode de distribution des mises à jour et activez le service Mises à jour provenant de plusieurs emplacements.

En cochant la case PC sur mon réseau local et PC sur Internet, vous configurez votre ordinateur pour qu’il devienne lui-même un relais vers les PC d’autres utilisateurs : vos données ne seront pas compromises pour autant et vous participerez à cet effort commun en faveur d’une meilleure prise en charge des dernières menaces.

En vérifiant régulièrement les logiciels s’arrogeant le droit de démarrer en même temps que Windows (il peut en effet s’agir de logiciels-espions), comme nous l’avons vu au début de cet article, vous éliminerez largement ce type de fléaux.

Mais Windows Defender ne parvient pas toujours à détecter correctement les dernières menaces de type cookies traceurs et logiciels publicitaires. Pour compléter son analyse, nous vous recommandons d’essayer AdwCleaner. Lancez une analyse avec cet outil gratuit puis cliquez sur Nettoyer pour éradiquer les éléments fautifs qu’il a détectés.

Sécurisez vos mots de passe

On n’y prête pas toujours attention : lorsqu’un service Web nous demande de créer un compte en choisissant un mot de passe, on saisit souvent le même par lassitude ou peur de l’oublier.

Si l’un de ces sites vient à se faire pirater, comme ce fut le cas en décembre dernier où plus d’un milliard de comptes Yahoo ont été ainsi exposés, c’est toute la chaîne qui est compromise.

En adoptant une solution de « coffre-fort » pour mots de passe, non seulement vous renforcez leur complexité, mais vous profitez d’un outil simple qui va remplir automatiquement les formulaires ou vous connecter à vos services préférés.

Nous vous recommandons Dashlane, un outil simple et performant, qui protège tous vos précieux sésames à l’aide d’un mot de passe maître — le seul que vous aurez ainsi à mémoriser.

Configurez finement le pare-feu

En marge du très bon antivirus gratuit qui l’accompagne, Windows 10 dispose naturellement d’un pare-feu qui va bloquer toutes les tentatives de connexion entrantes et sortantes de votre PC.

Pour découvrir son état et procéder à sa configuration, déroulez le menu Démarrer et cliquez sur Paramètres puis reportez-vous à la section Réseau et Internet.

À la catégorie État, cliquez sur le lien Pare-feu Windows en bas de la fenêtre et vérifiez en premier lieu qu’il est bien activé ; si ce n’est pas le cas, suivez le lien Activer ou désactiver le Pare-feu Windows sur le volet gauche.

Par défaut, il bloque toutes les tentatives de connexion entrantes : toujours dans le volet gauche, cliquez sur Autoriser une application ou une fonctionnalité via le Pare-feu Windows pour passer en revue la liste des autorisations actuelles ou la modifier.

Si des applications vous paraissent suspectes, décochez la case qui leur est associée ou cliquez sur Détails pour en savoir plus : vous serez parfois surpris du nombre d’éléments ainsi autorisés, alors que vous pensiez disposer d’un bon niveau de protection générale.

Pour exercer un contrôle plus fin sur les règles du pare-feu, cliquez sur Paramètres avancés dans le volet gauche de la fenêtre précédente.

Cette autre vue du pare-feu vous renseigne plus précisément sur les règles de trafic entrant et sortant. Vous visualisez ainsi l’ensemble des programmes concernés et réalisez même un audit de sécurité, en cliquant sur le lien Analyse sur le volet gauche.

Toujours à cet emplacement, sélectionnez l’une des deux catégories de trafic (entrant ou sortant), selon l’élément que vous souhaitez personnaliser.

Si vous avez installé un lecteur multimédia sur votre PC et que vous souhaitez l’autoriser à diffuser une séquence vidéo vers votre téléviseur, par exemple, choisissez Règles de trafic sortant puis cliquez sur Nouvelle règle sur la droite de l’écran.

Indiquez ensuite le type de règle à créer (un programme, un port ou des règles personnalisées ou relatives à des événements Windows).

Choisissez ensuite le type d’action à entreprendre, comme autoriser ou bloquer la connexion, puis validez en saisissant un nom. La règle est appliquée par défaut.

Réagissez plus vite aux alertes

Le centre de notifications est une composante incontournable du nouveau Windows. C’est lui qui orchestre les communications de toutes sortes et les affiche à l’écran. Mais c’est vous qui conservez la main en le paramétrant selon vos besoins.

Le centre de notifications est une nouveauté bien pratique de la nouvelle mouture de Windows 10. Accessible depuis son icône dans la barre des tâches, elle va vous tenir informé d’une multitude de points.

Ce tableau de bord permet de concentrer des informations qui seraient demeurées disparates autrement : les mises à jour du système, l’arrivée d’un mail, l’anniversaire d’un ami, la connexion d’un périphérique externe, le rappel d’un rendez-vous, l’affichage d’une alarme, les notifications des applications, les actions effectuées sur le PC telles que la suppression de fichiers ou la réalisation d’une capture-écran.

Tout est notifié à chaque instant sans que cela ne perturbe votre concentration. En effet, lorsqu’il se passe quelque chose que Windows doit vous notifier, une discrète fenêtre se déroule en bas à droite de l’écran durant quelques instants.

À vous de l’ignorer ou pas. Sans compter que, comme nous allons le voir, chaque type de notification est paramétrable. Si bien que vous pouvez créer toutes sortes de pense-bêtes
personnalisés puis les rejeter si vous estimez finalement que vous n’en avez pas besoin.

Le paramétrage est si fin qu’il est même permis de notifier des services et logiciels n’ayant rien à voir avec Windows, en leur adjoignant un son personnalisé.

Ainsi, sans même jeter un œil au panneau latéral, vous savez exactement de quoi il s’agit.

Voilà donc un outil essentiel et propre à chaque utilisateur en fonction de ses exigences.

Les petites annonces de Cortana

Le centre de notifications est en quelque sorte relié à l’assistant vocal Cortana. L’un comme l’autre peut vous rappeler tel ou tel événement. Le centre de notifications par le biais d’une fenêtre s’affichant au bas de l’écran à droite, Cortana par l’utilisation d’un rappel vocal.

Pour connaître ses prochains événements, il suffit d’accéder à Cortona en disant « Hey Cortana » puis en ajoutant « ouvre mon agenda ». L’assistant va alors rechercher vos éventuels rappels et les afficher à l’intérieur du panneau latéral gauche. Comme cela, à tout moment, vous avez la possibilité de vérifier vos prochains rendez-vous.

Profitez des actions rapides

Les actions rapides du centre de notifications permettent d’accéder en un clic à de nombreux paramètres du PC. Une fonctionnalité pratique au quotidien.

Afficher le panneau des notifications

La meilleure manière d’accéder au centre de notifications consiste à cliquer sur son icône en forme de bulle texte dans la barre des tâches en bas à droite de l’écran. Un clic donne accès au panneau latéral droit et un second clic le referme. Si bien qu’en deux clics rapides, vous jetez un œil à vos notifications.

Accéder aux actions rapides

Cliquez sur l’icône du centre de notifications pour développer le panneau latéral. Au bas de celui-ci est affichée une série de boutons. Cliquez sur Développer pour en découvrir d’autres. Il s’agit « d’actions rapides» permettant d’accéder aux paramètres, à la connexion Wi-Fi, à la création d’une note, etc.

Réorganiser les commandes

Ouvrez le centre de notifications, cliquez sur Tous les paramètres, Système, Notifications et actions. Dans la partie Actions rapides, cliquez sur l’icône d’une commande puis sélectionnez l’une d’elles pour la repositionner comme vous le souhaitez dans le panneau d’actions rapides du centre de notifications.

Modifier les paramètres d’un clic

Cliquez sur l’icône du centre de notifications puis sur Note (la commande devient orange) pour activer l’application OneNote. Cliquez sur Ne pas déranger pour désactiver momentanément
les notifications. Cliquez sur Connecter pour rechercher un appareil que vous venez de relier au PC (Wi-Fi, Bluetoth, USB, etc.).

Des raccourcis différents selon les matériels

Le panneau d’actions rapides permet d’accéder facilement à de nombreuses fonctionnalités de l’ordinateur pour modifier ses paramètres et lancer des applications à la volée. Ces raccourcis sont plus ou moins nombreux selon les PC.

Si vous possédez une machine de bureau, elles seront réduites à moins de 10 alors que si vous surfez avec un PC portable, vous aurez accès à des raccourcis supplémentaires.

En fait, Windows 10 repère le type d’appareils et ajoute des actions rapides en fonction.

Votre matériel supporte le Bluetooth ? Un raccourci permettra de l’activer d’un clic. Il fonctionne sur batterie ? Un autre proposera d’économiser de l’énergie. Vous êtes connecté en Wi-Fi ? Un troisième accédera aux paramètres sans fil, etc.

Réglez le centre de notifications

Tout comme Cortana, le centre de notifications est entièrement paramétrable. Vous pourrez ainsi gagner un temps précieux au quotidien.

Être averti des mails entrants

Pour être notifié des mails entrants, ouvrez le centre de notifications et cliquez sur Tous les paramètres, Système, Notifications et actions. Déroulez le menu vers le bas. Dans la partie Afficher les notifications de ces applications, repérez l’icône Courrier et activez le curseur. Cliquez sur Courrier.

Paramétrer le type d’alertes

Vous accédez ainsi à un sous-menu permettant d’ajuster le type de notifications. Il est possible de désactiver totalement les notifications, d’afficher ou non les messages (bannières) dans
le centre de notifications et d’ajouter si vous le souhaitez un son à l’arrivée des notifications, à savoir les mails entrants.

Décider des services à notifier

Dans ce même menu (Notifications et actions), vous pouvez choisir finement quels services et applications Windows 10 feront l’objet d’alertes dans le centre de notifications. Il suffit d’activer ou non les curseurs associés et, éventuellement, de cliquer sur le nom d’un service pour préciser le type de notifications.

Surveiller sur l’écran de verrouillage

Si vous avez activé un écran de verrouillage (Paramètres, Personnalisation, écran de verrouillage), vous avez la possibilité de visualiser les notifications même lorsque le PC est verrouillé. Retournez aux paramètres système de notifications et actions puis activez les deux curseurs d’écran de verrouillage.

Gérez toutes vos alertes

Lorsque vous êtes notifié, un message s’affiche dans le centre de notifications. Pour accéder aux détails, cliquez sur ce dernier. Vous pouvez aussi opérer un clic droit pour afficher un menu additif depuis lequel il est possible de désactiver les alertes de cette application ou d’accéder à ses paramètres de notification.

Installer des applications du Store

Installez de nouvelles applications depuis le Windows Store (icône Windows, Toutes les applications, Windows Store). Si vous utilisez Twitter, Dropbox ou encore Facebook, installez leurs applications. Patientez ensuite le temps de recevoir une notification d’installation ou de connexion dans le centre de notifications.

Rester notifié

Lorsqu’une nouvelle application est installée, elle est prise en compte par Windows 10 qui envoie une première notification, cela pouvant prendre du temps. Ensuite, si vous n’avez pas désactivé le curseur de notifications de l’application, dès qu’il y aura du nouveau, Windows vous alertera par le biais du centre de notifications.

Désactiver les notifications

Le centre de notifications affiche les alertes par catégorie. L’application Courrier bénéficie de sa catégorie propre, de même que la Sécurité et maintenance, etc. Si vous ne souhaitez plus être notifié, allez dans les paramètres de notifications et actions et désactivez le curseur Afficher les notifications d’application.

Encore mieux si vous possédez un Windows Phone

Lorsque vous utilisez à la fois Windows 10 sur PC et un Windows Phone depuis un même compte Microsoft, vos notifications vous suivent partout.

Vous recevrez ainsi sur le téléphone les derniers rappels en temps réel, qu’ils aient été créés depuis un PC ou en mobilité.

Il suffit d’effectuer un glissement depuis le haut vers le bas de l’écran pour afficher le centre de notifications et ainsi accéder à vos derniers mails, rendez-vous, SMS et autres rappels.

C’est d’ailleurs la priorité de Microsoft que de créer un environnement unique, que l’on travaille sur une tablette, un ordinateur ou un mobile sous Windows.

Soyez encore plus exigeant

Le centre de notifications ne sert pas uniquement à vous informer en permanence de ce qui se déroule sur votre PC ainsi qu’autour de votre réseau d’amis. Il peut aussi effectuer toutes sortes de tâches.

Insérez par exemple une clé USB ou connectez votre smartphone et cliquez sur la notification qui s’affiche pour décider d’une action (Ouvrir le dossier et afficher les fichiers, Configurer les paramètres de stockage, etc.).

Accédez au centre de notifications et cliquez sur Connecter afin de forcer la détection d’appareils sans fil ou audio à proximité de votre ordinateur.

S’il est compatible Bluetooth, il pourra ainsi communiquer avec un matériel compatible. Il est même possible de préparer une connexion anonyme et privée en cliquant sur la commande VPN.