Renforcement de la sécurité dans Windows 10

Sitôt le système Windows 10 personnalisé et optimisé, vous avez intérêt à mettre en œuvre une véritable politique sécuritaire et à pérenniser vos données les plus sensibles.

illustration-securite-windows10

Des mises à jour régulières

Premier bon réflexe à contracter : vous devez impérativement veiller à l’installation régulière des mises à jour de Windows 10.

Pour cela, déroulez le menu Démarrer et cliquez sur Paramètres puis sur Mise à jour et sécurité.

À la section Windows Update, cliquez sur le lien Options avancées et déroulez le premier menu ; choisissez Automatique (recommandée) en guise de mode d’installation puis cochez la case Me communiquer les mises à jour d’autres produits Microsoft lorsque je mets à jour Windows.

Accès rapide aux paramètres

Vous consultez ou modifiez fréquemment certains réglages du menu Paramètres ?

Outre le raccourci Win + I pour ouvrir ce menu ou la possibilité de rechercher un paramètre dans le champ supérieur droit ou à travers Cortana, sachez que vous pouvez épingler les sections de votre choix au menu Démarrer.

Pour cela, ouvrez les paramètres puis effectuez un clic droit sur l’une des catégories générales ou même sur l’une des sections figurant dans leur volet gauche puis choisissez Épingler à l’écran de démarrage.

Un diagnostic efficace

Vous rencontrez un problème sur votre PC, mais vous peinez à en identifier la cause et surtout à résoudre le souci ?

Faites confiance aux outils de dépannage de Windows 10 : pressez la touche Win puis saisissez problème avant de cliquer sur Rechercher et résoudre des problèmes.

De multiples catégories vous aiguillent dans le diagnostic, qui se solde souvent par le redémarrage de services qu’il vous aurait été délicat d’identifier.

Version précédente de vos documents

Windows 10 introduit le système « d’historique des fichiers », ce qui vous permet de restaurer des versions antérieures de vos documents.

Pour l’activer, déroulez le menu Démarrer et rendez-vous sur Paramètres > Mise à jour et sécurité > Sauvegarde. Cliquez ensuite sur le bouton Ajouter un lecteur puis indiquez le chemin d’accès à une seconde unité (un disque dur externe, par exemple). Cliquez sur Plus d’options pour sélectionner précisément les dossiers concernés.

Pour restaurer un document, naviguez dans l’Explorateur de fichiers, effectuez un clic droit sur l’élément qui vous intéresse et choisissez Restaurer les versions précédentes.

Autre source des mises à jour

Les serveurs de Microsoft vous paraissent saturés ? Vous pouvez adopter un autre système de téléchargement des mises à jour de Windows.

Ouvrez les Paramètres et rendez-vous sur Mise à jour et sécurité > Windows Update. Cliquez sur Options avancées puis sur Choisir le mode de distribution des mises à jour. Activez le service puis cochez les cases PC sur mon réseau local et PC sur Internet.

Des sauvegardes complètes

Outre la possibilité de conserver un historique des fichiers et ainsi de sauvegarder automatiquement vos données les plus précieuses, vous pouvez toujours faire appel à l’ancien outil Sauvegarde et restauration de Windows 7, ce qui vous permettra notamment de réaliser une image complète de votre système.

Pour cela, déroulez le menu Démarrer et saisissez sauvegarder avant de cliquer sur Sauvegarder et restaurer. Dans le volet gauche de la fenêtre qui apparaît à l’écran, cliquez sur Créer une image système puis suivez les étapes de l’assistant.

Le retour du mode sans échec

Votre PC ne répond plus ? Vous pouvez éventuellement le redémarrer en mode sans échec et ainsi enquêter sur la nature du problème, en cliquant sur le bouton Redémarrer tout en maintenant la touche Maj enfoncée ou bien en vous rendant dans Paramètres > Mise à jour et sécurité > Récupération.

Mais ces deux options partent du principe que Windows démarre. Vous avez donc intérêt à préparer un mode sans échec.

Déroulez le menu Démarrer, saisissez cmd, effectuez un clic droit sur le résultat et choisissez Exécuter en tant qu’administrateur.

Saisissez la commande bcdedit/copy {current}/d «Windows 10 Sans Echec» et pressez la touche Entrée.

Déroulez à nouveau le menu Démarrer, saisissez msconfig puis reportez-vous à l’onglet Démarrer. Votre entrée figure dans la liste : sélectionnez-la et cochez Démarrage sécurisé, puis Minimal et Rendre permanents tous les paramètres de démarrage.

Préservez votre vie privée

Sécurité Wi-Fi renforcée

Par défaut, Windows 10 partage la clé de sécurité de votre point d’accès Wi-Fi à tous vos contacts, lorsqu’ils se trouvent à proximité. Si l’idée est louable (vous n’avez plus à leur transmettre ou dicter cette clé, surtout si elle est très compliquée), elle présente un risque de sécurité d’autant plus que la notion de « contact » est élargie à vos amis Facebook. Mieux vaut donc redoubler de vigilance: déroulez le menu Démarrer et cliquez sur Paramètres puis sur Réseau et Internet. Reportez-vous à la section Wi-Fi, sur le volet gauche, puis cliquez sur Gérer les paramètres. Désactivez enfin l’option Me connecter aux réseaux de mes contacts.

Collecte des données interdite

Si la collecte d’informations personnelles, comme votre utilisation des services Windows, contribue à améliorer globalement l’expérience des utilisateurs, vous pouvez ne pas apprécier ce manque de transparence quant à la nature des données consignées. L’assistant personnel Cortana enregistre tout particulièrement de nombreux détails vous concernant. Déroulez Cortana, cliquez sur Carnet de notes puis sur Paramètres. Suivez ensuite le lien Gérer ce que Cortana sait de moi dans le cloud. Vous pouvez ici vérifier votre historique de recherche, supprimer les centres d’intérêt que vous avez enregistrés et gérer les lieux que vous avez renseignés.

Confidentialité accrue

Dernière étape, vous avez intérêt à passer en revue les multiples options liées à la vie privée sous Windows 10. Pour cela, déroulez le menu Démarrer et cliquez sur Paramètres puis reportez-vous à la rubrique Confidentialité. À la section Général, désactivez les quatre options qui apparaissent sur le volet droit. Toutes les entrées sur la gauche vous permettent d’autoriser ou non certains services de Windows comme la localisation de votre PC, l’accès à votre microphone, à votre webcam et à votre liste de contacts. La section Applications en arrière-plan vous permet d’autoriser individuellement chacune de vos applications à s’exécuter en arrière-plan.