Menu

Utilisation des outils système de Windows 10

En marge des utilitaires de dépannage spécialisés, adoptez une série d’outils pour anticiper la moindre panne et diagnostiquer les comportements les plus erratiques.

illustration-nettoyage

Utilisez les outils système avancés

Diagnostiquez la mémoire

Les erreurs liées aux barrettes de mémoire vive comptent parmi les plus difficiles à diagnostiquer. Elles conduisent en effet à de multiples comportements erratiques de Windows 10. Pour les tester, pressez les touches Win + R et saisissez mdsched.exe.

Cliquez ensuite sur le bouton Redémarrer maintenant et rechercher les problèmes éventuels afin de lancer le diagnostic.

Utilisez l’Observateur d’évènements

L’Observateur d’événements dresse la liste de tous les soucis et problèmes apparus au cours de votre utilisation de Windows 10. Vous le lancez en déroulant le menu Démarrer puis en saisissant son intitulé dans le champ de recherche. Pour faciliter sa lecture, cliquez sur le lien Créer une vue personnalisée sur le volet droit de l’écran, puis ne choisissez qu’un niveau d’événement critique.

Faites un bilan énergétique

Dressez un bilan de la consommation électrique de votre ordinateur un ouvrant un invite de commande : déroulez le menu Démarrer et saisissez cmd puis effectuez un clic droit sur Invite de commandes et choisissez Exécuter en tant qu’administrateur.

Saisissez ensuite powercfg -energy. Prolongez le test durant une dizaine de minutes environ. Vous obtenez un bilan complet au format HTML dans le dossier /system32 indiqué à la fin de l’analyse.

Optimisez vos disques

Procédez régulièrement à une vérification de l’état de santé de vos disques durs. Effectuez un clic droit sur leur icône dans l’Explorateur et choisissez Propriétés. Reportez-vous à l’onglet Outils et cliquez successivement sur les boutons Vérifier et Optimiser.

Adoptez l’Historique de fiabilité

Chaque jour, Windows 10 associe un « score » à son utilisation pour rendre compte de son bon fonctionnement et des erreurs survenues. Déroulez le menu Démarrer et saisissez fiabilité avant de cliquer sur Afficher l’historique de fiabilité. Parcourez le calendrier et étudiez les différents problèmes survenus : leur régularité vous permet d’anticiper une future panne.

Quelques techniques avancées

Utilisez ReadyBoost

La technologie ReadyBoost vise à utiliser votre clé USB pour optimiser les performances de Windows 10. Pour en profiter, effectuez un clic droit sur votre clé USB dans la fenêtre Ce PC, choisissez Propriétés puis rendez-vous à l’onglet ReadyBoost.

Cochez Utiliser ce périphérique. Vous devrez insérer cette clé dans votre PC pendant toute l’opération : certains fichiers temporaires seront inscrits dessus afin de compléter les ressources allouées à votre système.

Ouvrez une fenêtre de commandes

Il est désormais possible d’ouvrir une fenêtre de commandes à partir de n’importe quel chemin d’accès : effectuez un clic droit sur l’un de vos dossiers en maintenant la touche Maj puis sélectionnez Ouvrir une fenêtre de commandes ici. Pratique pour exécuter un utilitaire en ligne de commandes sans parcourir de vastes arborescences.

Exécutez des processus distincts

Par défaut, toutes les fenêtres de l’Explorateur s’exécutent dans un même processus (explorer.exe). Il peut être intéressant d’isoler une action spécifique dans un processus distinct, notamment lorsque vous lancez une vaste recherche dans l’Explorateur.

Pour cela, faites un clic droit sur un dossier en maintenant la touche Maj et choisissez Ouvrir dans un nouveau processus.

Gérez le menu contextuel

Maintenez la touche Maj enfoncée en effectuant un clic droit sur un dossier pour disposer d’options supplémentaires, comme Ouvrir dans un nouveau processus et Ouvrir une fenêtre de commandes ici.

De nombreux logiciels s’arrogent le droit d’y ajouter leurs propres options : pour faire le ménage, nous vous recommandons d’utiliser CCleaner.

Cliquez sur Outils puis sur Démarrage et reportez-vous à l’onglet Menu contextuel et supprimez les éléments inutiles. De quoi supprimer définitivement les options qui persistent malgré la désinstallation du logiciel correspondant et qui conduisent à des erreurs.

Ajoutez une option au menu contextuel

À l’inverse, vous ajoutez une nouvelle option à ce menu en pressant Win+R puis en saisissant regedit.

Rendez-vous à la clé HKEY_CLASSES_ROOT\Folder\Shell.

Effectuez un clic droit, choisissez Nouveau puis clé. Donnez à cette clé le nom de votre choix (Bloc-notes, par exemple).

Effectuez à nouveau un clic droit sur cette clé et créez-en une nouvelle baptisée command. Effectuez un double-clic sur la valeur figurant à droite et saisissez C:\Windows\System32\notepad32.exe ou le chemin d’accès au programme de votre choix.