Comment utiliser DiskPart pour nettoyer et formater un disque sous Windows 10 ?

Dans cet article, nous allons apprendre à utiliser l’outil de partitionnement de disque intégré à Windows pour gérer vos disques.

Les défaillances de disques durs dues à des problèmes logiques ou physiques sont monnaie courante. Malheureusement, il n’existe pas de moyens clairs pour déterminer quand ou comment un disque peut tomber en panne. Ce que nous pouvons essayer, cependant, c’est de rendre utilisable un disque corrompu.

C’est là que l’outil DiskPart entre en jeu. Voici comment vous pouvez utiliser DiskPart pour effacer, reformater et partitionner un disque prêt à être utilisé.

illustration-hard-disk

Qu’est-ce que DiskPart ?

DiskPart est un utilitaire de ligne de commandes fourni par Microsoft avec Windows 10. En d’autres termes, DiskPart est intégré à chaque ordinateur Windows, vous n’avez donc pas besoin de le télécharger séparément.

DiskPart vous permet d’effacer les données d’un disque local ou externe, de reformater les disques dans le système de fichiers de votre choix et de créer de nouveaux volumes à partir d’un bloc de stockage existant.

DiskPart étant un outil en ligne de commandes, vous devez connaître certaines commandes et leurs syntaxes et options pour l’utiliser.

Comment reformater un disque à l’aide de DiskPart ?

Alors que les problèmes physiques ne peuvent jamais être corrigés par un outil logiciel, vous pouvez résoudre les problèmes logiques en reformatant un disque.

Le reformatage d’un disque implique le nettoyage du disque, la suppression de toutes les données qu’il contient et le formatage du disque avec le système de fichiers de votre choix. Le processus est simple, mais il entraîne une perte irrémédiable de données ; par conséquent, sauvegardez vos fichiers avant de procéder.

Ouvrir DiskPart et sélectionner un disque

Ouvrez DiskPart en tapant diskpart dans la barre de recherche du menu Démarrer, puis en sélectionnant la meilleure correspondance. Cela ouvrira une fenêtre d’Invite de commandes avec DiskPart déjà sélectionné. Pour obtenir la liste de toutes les commandes disponibles, tapez la commande help puis appuyez sur Entrée.

Une fois la fenêtre de ligne de commandes ouverte, tapez list disk et appuyez sur Entrée. Vous verrez la liste de tous les disques disponibles s’afficher à l’écran. Vous verrez le numéro du disque dans la première colonne, le statut dans la colonne suivante, et la taille et l’espace libre dans les colonnes suivantes. Vous pouvez ignorer les deux dernières colonnes, car elles seront vides si votre disque fonctionne correctement.

Dans la liste, recherchez le lecteur que vous souhaitez formater. Vous pouvez trouver le lecteur par sa taille. Si vous ne connaissez pas la taille, retirez le disque, exécutez à nouveau la commande list disk et notez les numéros de disque de la première colonne. Reconnectez le lecteur, exécutez la commande, et vous verrez un nouveau numéro de disque dans la liste. Il s’agit de votre disque, notez son numéro.

Maintenant, choisissez le disque en tapant select disk DISK-NUMBER, en remplaçant DISK-NUMBER par le numéro réel du disque que vous avez précédemment noté dans la liste.

Par exemple, si je veux sélectionner le disque 2, tapez la commande select disk 2. Enfin, appuyez sur la touche Entrée.

Vous verrez un message de confirmation vous indiquant que votre disque de stockage est sélectionné. Pour le vérifier, tapez list disk et appuyez sur Entrée. La liste des disques qui s’affiche indique le disque sélectionné par un astérisque (*) devant le numéro du disque.

Si vous voulez changer de disque, répétez la commande de sélection avec le numéro du disque souhaité.

Nettoyer et partitionner le disque

Avant de reformater, assurez-vous d’avoir sauvegardé vos données. Ensuite, tapez la commande clean et appuyez sur la touche Entrée. Cela effacera toutes les données de votre disque. Une fois que DiskPart a nettoyé le disque avec succès, un message est affiché à l’écran.

Après avoir nettoyé le disque, vous êtes prêt à le reformater.

Une dernière chose avant de passer au reformatage : vous devez partitionner votre disque avant de pouvoir le réutiliser. Après le nettoyage du disque, votre ordinateur ne reconnaîtra plus le disque comme une unité de stockage. Vous devez donc le partitionner en un ou plusieurs blocs pour que votre ordinateur reconnaisse le périphérique.

Vous pouvez également envisager de partitionner votre disque de stockage avec plusieurs systèmes de fichiers si vous comptez l’utiliser avec différents systèmes d’exploitation. Par exemple, vous pouvez partitionner une partie du stockage en exFat pour Windows et une autre partie en macOS Extended Partition pour l’utiliser avec des Mac.

Mais pour l’instant, nous allons seulement partitionner le disque en un seul bloc de stockage. Tapez la commande create partition primary ou create part pri et appuyez sur Entrée. Cela va partitionner le disque en un seul bloc.

Après le partitionnement, assurez-vous d’activer la partition, car votre ordinateur ne peut utiliser qu’une partition active. Tapez la commande active et appuyez sur la touche Entrée. La partition que vous venez de créer deviendra alors une partition active.

Formater le disque avec un nouveau système de fichiers

Enfin, vous pouvez maintenant reformater le lecteur.

Entrez la commande format fs= FILE-SYSTEM label=DRIVE-LABEL quick et appuyez sur Entrée. Veillez à remplacer FILE-SYSTEM par le système de fichiers de votre choix (tel que NTFS, FAT ou exFAT) et LABEL par le nom du lecteur.

Par exemple, si vous formatez un lecteur USB amovible pour y stocker de la musique, remplacez FILE-SYSTEM par « exfat » et LABEL par « Music » (ce qui donne la commande format fs=exfat label=music quick).

Un message de confirmation s’affiche pour vous indiquer que le lecteur a été formaté.

Attribuer une lettre au nouveau disque

La dernière étape du processus consiste à attribuer une lettre à votre disque de stockage. Windows a besoin de ces lettres pour afficher les lecteurs dans l’Explorateur de fichiers. Dans la plupart des cas, les lettres « C », « D » et « E » sont déjà utilisées par les périphériques de stockage internes. Choisissez-en donc une autre.

Dans tous les cas, veillez à attribuer une lettre qui n’est pas déjà utilisée par vos lecteurs internes.

Saisissez la commande assign letter=DRIVE-LETTER, en remplaçant DRIVE-LETTER par la lettre de lecteur souhaitée (par exemple : assign letter=f pour la lettre F) et appuyez sur Entrée. Vous recevrez un message de confirmation vous indiquant que la lettre a été attribuée.

Maintenant, vérifiez que vous avez tout fait correctement en tapant la commande list volume et appuyez sur Entrée. Le lecteur que vous venez de formater sera précédé d’un astérisque (*) et reflétera toutes les propriétés que vous avez spécifiées au cours du processus.

Fermez l’utilitaire de ligne de commande DiskPart en tapant exit et en appuyant sur Entrée.

Conclusion

Le reformatage ne fonctionne que pour résoudre les problèmes logiques. Malheureusement, nous ne pouvons pas résoudre tous les problèmes de stockage en reformatant. Si votre disque se corrompt de manière répétée ou ne s’affiche pas après un reformatage, cela peut indiquer une défaillance matérielle. Et nul ne peut résoudre un problème matériel avec un outil logiciel.

Malheureusement, cela signifie que vous devrez dépenser de l’argent et acheter un nouveau disque.