Accélérer Windows 10

Windows 10 est un système d’exploitation déjà rapide, mais il est possible d’améliorer son quotidien en suivant quelques règles et quelques astuces. Voici tout ce qu’il est possible de réaliser pour tirer le meilleur de cet OS.

Windows 10 est sorti officiellement en juillet 2015. Son développement a été réalisé par Microsoft de manière très ouverte, et de nombreux utilisateurs ont pu l’essayer avant sa sortie.

La société a alors pu ajouter des fonctionnalités à son système au fil des demandes et des retours.

Depuis le lancement officiel, quatre grosses mises à jour majeures ont eu lieu. La première en novembre en 2015, la seconde en août 2016 estampillée Anniversary Update. La troisième, sortie en avril dernier et nommée Creators Update a mis en avant la 3D et le support de la réalité virtuelle et augmentée. Paint est d’ailleurs passé à la 3D pour l’occasion.

Cette version a aussi apporté un mode jeu (permettant de limiter l’impact de toutes les autres tâches lorsque l’on joue) et ajouté un premier support à l’interface utilisateur, prenant la place de Modern UI.

En attendant de découvrir le lot de nouveautés que vous réserve la Fall Creators Update, voici quelques idées pour tirer le meilleur de l’environnement de Microsoft, comment le rendre plus vif ou encore accéder plus facilement et rapidement à toutes ses fonctionnalités, même celles qui sont cachées.

windows10-boost

Si vous n’êtes pas passé au SSD, c’est le moment.

Pour améliorer les performances de Windows 10, il est possible de faire une modification matérielle relativement simple et rapide : passer au SSD.

Le coût de l’opération est relativement faible, inférieur à 100 €.

Cela ne nécessite même pas de réinstaller le système d’exploitation, il suffit généralement d’utiliser un outil de clonage de disque fourni avec le SSD.

Les gains par rapport à un disque dur sont énormes et donnent un vrai coup de fouet à la machine, même ancienne.

Fini les temps d’accès, les taux de transfert seront accrus en cas de copie de fichiers.

Ajoutez une clé USB pour exploiter ReadyBoost

ReadyBoost est une fonctionnalité bien pratique pour augmenter les performances, sans avoir à passer par un SSD.

Il faut dédier une clé USB offrant un minimum de 2,5 Mo/s en lecture et 1,75 Mo/s en écriture, ce que n’importe quelle clé est censée faire.

Lorsque cela est fait, il suffit de connecter la clé sur un port USB. Ensuite, il suffit de faire un clic droit depuis l’explorateur de fichiers (Win+E) et de cliquer sur Propriétés. Ouvrez ensuite l’onglet ReadyBoost.

Dans ce dernier, choisissez Dédier ce périphérique à ReadyBoost et validez en cliquant sur OK.

Ajoutez de la mémoire vive

Les prérequis pour Windows 10 sont les mêmes que ceux pensés pour Windows 7.

Il faut au moins un processeur double cœur accompagné par 1 Go de mémoire vive.

Cependant, en dessous de 4 Go de mémoire, le système peut montrer rapidement ses limites et lancer des accès sur la partie stockage, provoquant des ralentissements.

Si vous le pouvez, augmentez la quantité de Ram.

Comptez 4 Go pour un ordinateur faisant de la bureautique et quelques jeux, 8 à 16 Go étant nécessaires sur les configurations dédiées au gaming. Les titres sont souvent très gourmands sur ce type de composant.

Comme pour les SSD, c’est relativement économique de faire des modifications sur sa machine et relativement facile à faire soi-même.

Attention cependant à bien faire se conformer aux normes en vigueur. Si votre machine dispose de DDR3, il faudra ajouter de la mémoire du même type.

Pour les ordinateurs portables, surtout les Ultrabook, la tâche peut s’avérer complexe, voire impossible.

Les constructeurs ne prévoient pas forcément d’emplacement vide.

Ne vous attendez pas lors d’ajout de mémoire vive à voir votre système devenir plus vif, vous aurez surtout la possibilité de gérer plus de choses en parallèle.

En revanche, vous constaterez qu’il n’y a plus aucun accès sur la partie stockage.

Accédez à tous les réglages de Windows 10 d’un clic de souris

Windows 10, comme ses prédécesseurs, dispose du GodMode, une sorte de raccourci menant à toutes les fonctionnalités pratiques du système.

Pour y accéder, il suffit de faire un clic droit sur le bureau, de créer un nouveau dossier et de le renommer en

GodMode.{ED7BA470-8E54-465E-825C-99712043E01C}

puis de valider. Vous pouvez ensuite le renommer comme bon vous semble.

Épinglez vos dossiers pour les retrouver rapidement

Lorsque vous utilisez régulièrement des dossiers, il est possible d’y accéder rapidement et sans avoir à faire de recherches au sein de l’explorateur de fichiers.

Il suffit de les épingler dans le volet de navigation et ils apparaissent alors en haut de page.

Pour ce faire, réalisez un clic droit sur un dossier et sélectionnez Épingler dans Accès Rapide.

Attention cependant à faire le tri régulièrement, sous peine d’être submergé.

Épinglez les applications préférées dans la barre de tâches

Pour les applications que vous utilisez quotidiennement, il est aussi possible de les épingler dans la barre de tâches de Windows ou sur le menu Démarrer (en mode tablette).

Une première méthode relativement simple consiste à lancer une application, puis de faire un clic droit sur l’icône et enfin de cliquer sur Épingler à la barre de tâches. Il sera alors plus rapide de trouver votre application.

Autre façon de procéder : cliquez sur le menu Démarrer et recherchez votre application. Faites alors un clic droit et cliquez sur Épingler à l’écran de démarrage.

Ensuite, vous pouvez – si l’éditeur de l’application le propose – augmenter la taille de la vignette. Là encore, un clic droit sur la vignette puis un clic sur Redimensionner.

Vous pouvez ensuite la déplacer pour la rendre plus visible en faisant un glisser-déposer à la souris.

Créez un répertoire dans le menu Démarrer avec vos applications préférées

Si vous utilisez souvent les mêmes applications et que vous souhaitez les retrouver très rapidement, il est possible de les regrouper au sein d’un unique dossier qui apparaîtra alors en tête dans le menu Démarrer.

La première étape nécessite d’activer la visibilité des fichiers cachés.

Lancez l’explorateur de fichiers (Win+E). Dans le ruban d’en haut, cliquez sur Affichage puis cliquez sur Afficher les éléments masqués.

Ensuite, il faut se rendre dans le répertoire C:\Users\XXX\AppData\Roaming\Microsoft\Windows\Start Menu\ Programs.

Ici, vous devez créer un répertoire avec la lettre la plus proche de A (pour qu’il s’affiche en haut) dans le menu Démarrer.

Vous pouvez aussi utiliser les caractères _ ou – ou # qui vont venir se placer même avant les chiffres.

Dans notre exemple, nous décidons de l’appeler « _Appz ».

Ensuite, vous pouvez glisser-déposer tous les raccourcis que vous souhaitez.

Ils apparaîtront désormais au sein d’un répertoire en tête de liste du menu Démarrer et il sera plus rapide pour les retrouver que de défiler toutes les applications.

Automatisez l’authentification pour gagner du temps

Si vous êtes seul à utiliser votre ordinateur, votre mot de passe utilisateur n’a que peu d’intérêt, si ce n’est que vous aurez à le taper à chaque démarrage et qu’il offre tout de même une sécurité en cas de vol de l’appareil.

Vous pouvez alors l’automatiser pour gagner du temps à chaque démarrage.

Pour ce faire, il suffit dans la barre de recherche de taper la commande suivante : Netplwiz.

Cliquez sur « Les utilisateurs doivent entrer un nom d’utilisateur et un mot de passe pour utiliser cet ordinateur » pour décocher la case et cliquez ensuite sur Appliquer.

Une fenêtre va alors s’ouvrir. Si vous utilisez un compte Microsoft, il est nécessaire de remplir votre adresse mail. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez alors mettre votre identifiant habituel.

Dès les champs remplis, il suffit de redémarrer la machine pour que le changement soit pris en compte.

L’inconvénient majeur de cette automatisation de mot de passe est qu’on risque de l’oublier.

Limitez les applications pour démarrer plus vite

Si vous souhaitez démarrer rapidement votre ordinateur et profiter au plus vite de Windows 10, il est possible de limiter les applications se lançant de concert avec le système.

Pour ce faire, il suffit de lancer le gestionnaire de tâches (clic droit sur la barre des tâches), puis d’aller dans l’onglet Démarrage. Vous avez alors accès à toutes les applications se lançant avec l’OS.

Il suffit ensuite de sélectionner les applications et de cliquer sur le bouton Désactiver en bas de fenêtre.

Au prochain démarrage, l’application ne se lancera pas.

Attention cependant ici à ne pas tout désactiver. Certaines applications ont besoin de se lancer au démarrage, notamment celles qui doivent se mettre à jour régulièrement comme les antivirus.

Choisissez un antivirus avec des options de jeu

Les antivirus sont souvent une plaie pour la vivacité de son système d’exploitation.

Qui plus est, parfois il lance son cycle de détection lors de phases où l’on exploite le PC à son maximum, comme dans les jeux par exemple.

Il faut donc sélectionner un antivirus disposant d’une fonctionnalité permettant de le mettre en pause. C’est souvent caché dans un mode Gaming.

Quasiment tous les principaux éditeurs proposent cela désormais. Il suffit alors de penser à mettre l’antivirus en pause avant une session de jeu ou lors d’une utilisation intensive de votre machine.

Il est aussi possible d’ajouter des applications directement qui vont désactiver temporairement l’antivirus.