7 processus du Gestionnaire des tâches de Windows 10 que vous ne devriez jamais arrêter

Certains processus Windows peuvent geler ou faire planter votre système s’ils sont interrompus. Dans cet article, nous allons voir quels processus du Gestionnaire de tâches vous ne devriez jamais arrêter.

Avez-vous déjà parcouru le Gestionnaire des tâches de Windows en vous demandant à quoi servaient certaines de ses entrées ? La section des processus système de Windows, qui se trouve en bas de la liste dans le Gestionnaire des tâches de Windows 10, contient certains processus essentiels au bon fonctionnement de votre ordinateur.

Que font ces processus et que se passe-t-il si vous les arrêtez ? Examinons quelques-unes des entrées les plus importantes du Gestionnaire des tâches de Windows.

tweaks-windows

Remarque : le nouveau Gestionnaire des tâches de Windows10 et des versions ultérieures désigne la plupart des entrées système par des noms conviviaux, comme Application d’ouverture de session Windows (Windows Logon Application) au lieu de winlogon.exe. Si vous utilisez une ancienne version de Windows, vous verrez les noms des fichiers exécutables. Dans les versions ultérieures de Windows, cliquez avec le bouton droit de la souris sur l’un d’eux et choisissez Propriétés pour voir son nom d’exécutable.

System (ntoskrnl.exe)

Windows ne vous laissera pas tuer l’entrée System, dont le nom prête à confusion, par le biais du Gestionnaire de tâches. C’est parce qu’elle est d’une importance vitale pour les fonctions internes de votre ordinateur. Le système gère les tâches au niveau du noyau, comme la prise en charge des pilotes pour s’assurer que le logiciel peut communiquer avec le matériel.

Vous pouvez imaginer les conséquences si vous deviez y mettre fin. Étant donné que des pilotes vitaux, comme l’accès à vos disques et périphériques USB, dépendent de la capacité de System à faire son travail, sa fermeture bloquera votre ordinateur et nécessitera un redémarrage brutal. Si vous devez redémarrer System (par exemple pour résoudre un problème d’utilisation élevée du processeur), vous devez redémarrer votre ordinateur normalement. Des problèmes réguliers avec cette entrée peuvent indiquer un problème matériel.

Application d’ouverture de session Windows (Windows Logon Application) (winlogon.exe)

Vous pourriez penser que ce processus n’est pas très important une fois que vous êtes connecté à Windows, mais c’est tout le contraire. Sa première fonction est de charger votre profil utilisateur lorsque vous vous connectez. Grâce à ce processus, toute modification du registre que vous avez effectuée uniquement pour votre compte prend effet lorsque vous vous connectez.

Winlogon est également extrêmement important pour la sécurité, car il est configuré pour écouter le raccourci Ctrl + Alt + Del. Lorsque vous êtes connecté, cette combinaison de touches fait apparaître l’écran de sécurité de Windows, qui contient quelques liens rapides vous permettant de modifier votre mot de passe, de vous déconnecter, etc.

Mais vous pouvez également activer une option appelée Connexion sécurisée (Secure sign-in) qui vous oblige à appuyer sur les touches Ctrl + Alt + Del lorsque vous vous connectez à Windows. Étant donné que le « salut à trois doigts » est toujours capté par winlogon, le fait d’appuyer sur ces touches garantit que vous voyez l’écran de connexion réel de Windows et non un faux écran conçu pour voler votre mot de passe.

Pour compléter ses fonctions, winlogon affiche également l’écran de veille et/ou verrouille votre PC après une absence prolongée. Si vous essayez d’utiliser la commande Fin de tâche du Gestionnaire de tâches, Windows vous prévient que c’est une mauvaise idée.

Arrêter ce processus et votre PC deviendra complètement noir, sans espoir de récupération. Vous devrez alors redémarrer pour le faire fonctionner à nouveau.

Application de démarrage de Windows (Windows Start-Up Application) (wininit.exe)

Wininit est un processus qui aide Windows à se mettre en place lorsque vous vous connectez pour la première fois, et qui doit rester en cours d’exécution pendant toute la durée de votre utilisation. Sa fonction la plus importante est de servir de tremplin à la plupart des applications et processus d’arrière-plan qui s’exécutent lorsque vous démarrez Windows. Cela inclut le démarrage d’autres processus critiques comme lsass.exe et lsm.exe.

Ce processus fonctionne jusqu’à ce que vous éteigniez votre ordinateur. Si vous essayez d’y mettre fin prématurément, une invite Windows vous en avertira. Et comme pour Winlogon, si vous le faites quand même, le système se bloque au point de devoir être redémarré.

Processus d’exécution client-serveur (Client Server Runtime Process) (csrss.exe)

Autre membre de la famille des processus essentiels de Windows, le rôle de csrss a changé au cours de l’évolution de Windows. Auparavant, ce processus gérait tous les éléments graphiques de Windows. Mais aujourd’hui, il gère plutôt quelques fonctions d’arrière-plan.

Ses deux rôles les plus importants sont la fermeture de Windows et le lancement du processus conhost.exe, qui lance l’Invite de commandes. Ce n’est peut-être pas grand-chose, mais c’est un processus vital. Si quelque chose se passe mal et que ce processus ne s’exécute pas au démarrage, vous obtiendrez un écran bleu.

Comme vous l’avez peut-être deviné, ignorer les conseils de Windows concernant la fin de ce processus entraînera le gel du système.

Gestionnaire de sessions Windows (Windows Session Manager) (smss.exe)

Autre élément essentiel du processus de démarrage de Windows, le Gestionnaire de session Windows existe depuis Windows 3.1.

Chaque fois que Windows se charge, smss effectue d’abord quelques préparatifs. Il mappe vos lecteurs et crée la pagination de la mémoire virtuelle, pour n’en citer que quelques-unes. Une fois qu’il a terminé, il appelle winlogon et vous voyez l’écran de connexion.

Évidemment, le Gestionnaire de session reste actif après que vous vous soyez connecté. Il surveille à la fois winlogon et csrss pour attendre la fin de l’un ou l’autre. Si cela se produit dans le cadre d’une routine standard, Windows s’arrête normalement. Mais si l’un ou l’autre de ces processus se termine de manière inattendue, smss gèle votre ordinateur.

Comme pour les processus précédents, essayer de mettre fin à celui-ci par le biais du Gestionnaire des tâches entraîne un avertissement, puis un blocage du système.

Hôte de l’expérience Windows Shell (Windows Shell Experience Host)

Voici un processus plus récent qui fonctionne presque exclusivement avec Windows 10. Si vous avez utilisé une version précédente de Windows, vous avez probablement remarqué la nouvelle interface graphique que Windows 10 a appliquée aux éléments de base comme l’horloge et le calendrier. Le processus Shell Experience Host gère ces éléments, ainsi que les effets de couleur et de transparence du menu Démarrer et de la barre des tâches.

Outre la mise à jour de l’apparence, ce processus permet également d’afficher les applications du Microsoft Store dans une fenêtre. Si vous utilisez un diaporama comme fond d’écran, vous pouvez remercier Shell Experience Host d’y avoir contribué. Contrairement à beaucoup d’autres processus de cette liste, sa fermeture ne fera pas planter votre système. Au contraire, Windows le redémarrera simplement après quelques secondes. Mais il n’y a aucune raison de le fermer, car cela ne changera pas l’apparence de Windows.

Explorateur Windows (Windows Explorer) (explorer.exe)

Cette entrée ne fait pas fonctionner l’ensemble de Windows, mais elle gère une grande partie de l’interface graphique que vous utilisez tous les jours. Mais que se passe-t-il si vous mettez fin à l’Explorateur Windows dans le Gestionnaire des tâches ?

Il s’avère que l’arrêt de l’Explorateur Windows ferme non seulement toutes les fenêtres ouvertes de l’Explorateur de fichiers, mais rend également le menu Démarrer, la barre des tâches et la barre d’état système inutilisables.

Toutefois, le redémarrage de l’Explorateur peut s’avérer utile. Si votre menu Démarrer ou votre barre des tâches commence à faire des siennes, un redémarrage rapide de ce processus peut résoudre les problèmes. C’est beaucoup plus rapide que de redémarrer votre PC pour un problème mineur limité à l’Explorateur Windows.

Sous Windows 8.1 et versions ultérieures, vous pouvez cliquer avec le bouton droit de la souris sur l’Explorateur Windows et choisir Redémarrer pour l’arrêter et le relancer instantanément. Sous Windows 7, vous devez cliquer avec le bouton droit de la souris sur l’Explorateur et choisir Terminer le processus, puis aller dans Fichier > Exécuter une nouvelle tâche et entrer explorer.exe pour le relancer.

Sous Windows 10, il existe d’autres moyens de redémarrer l’Explorateur de fichiers en cas de besoin, alors soyez-en conscient la prochaine fois que vous mettrez accidentellement fin à la tâche de l’Explorateur de Windows.

Attention aux processus Windows critiques

Les processus que nous avons examinés ne sont certainement pas les seuls à être critiques et à s’exécuter en tâche de fond. Mais ils sont tous vitaux pour Windows d’une manière ou d’une autre, et vous savez maintenant ce qu’ils font.

Heureusement, dans la plupart des cas, Windows vous empêche de faire quelque chose de stupide et de les fermer, vous n’avez donc pas à vous inquiéter.

En attendant, le Gestionnaire des tâches est bien plus utile que vous ne le pensez. Il cache des outils pratiques qui ne se limitent pas à vous permettre de visualiser les processus du système.